Premiers peuples de la bouillie et du pain

Les premiers peuples de la bouillie et du pain

Le pain tel que nous le connaissons, le cuisons ou l’achetons aujourd’hui n’a pas toujours existé. Au début, les céréales étaient transformées par les hommes en bouillies et en galettes et servaient d’aliment de base. Cependant, ces produits céréaliers ne se conservaient pas longtemps. Ce n’est que par hasard et grâce à la fermentation des aliments que l’on a découvert que l’on pouvait prolonger leur durée de conservation en les acidifiant. Il était désormais possible de fabriquer des pâtes à pain légères à partir des galettes. Parallèlement, on a découvert une forme préliminaire de bière, qui était également utilisée pour la fabrication du pain.

Depuis 5000 ans déjà, les hommes connaissent les bouillies et les galettes de céréales. Et comme à l’époque on y ajoutait souvent des noix, des graines et des fruits concassés, on peut en fait dire que le muesli a été découvert assez tôt. Aujourd’hui encore, nous mangeons des bouillies de céréales contenant précisément ces ingrédients. Mais nous l’appelons plutôt “porridge de petit-déjeuner avec des baies, des graines de lin et des amandes”.

Les premiers peuples de la bouillie et du pain – jusqu’à aujourd’hui

Revenons maintenant à la découverte du levain : Comme il était également possible aux hommes de l’époque de cuire des galettes plus lâches et plus épaisses avec une croûte élastique, les peuples de la bouillie se sont séparés de ceux du pain. Aujourd’hui encore, il existe des distinctions à cet égard. Seul un tiers de la population mondiale mange du pain. On retrouve de nombreux peuples de la brèdes notamment en Asie et en Afrique avec les nombreuses préparations à base de millet et de riz. De même, différentes sortes de galettes sont consommées quotidiennement dans le monde entier et sont les “descendantes” du pain pita de l’âge de pierre. Il s’agit par exemple des tortillas au Mexique, des oat cakes en Écosse, des injeras en Éthiopie, des chapati en Inde et bien d’autres encore !

Et si vous utilisez nos
Moulins à céréales de Salzbourg
moudre chaque jour de la farine fraîche et complète, les portes vous sont ouvertes chaque jour pour essayer les recettes de pain les plus diverses. Sur notre blog, nous en avons beaucoup pour vous. >>

la source

Münzing-Ruef, I. (2000): Livre de cours sur une alimentation saine. La cuisine comme pharmacie de la nature. Munich: Wilhelm Heyne Verlag

C’était : Les premiers peuples de la bouillie et du pain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier
Retour haut de page