Le rapport autrichien sur l’alimentation : qu’en est-il de notre consommation de céréales ?

Pour l’article d’aujourd’hui, nous avons pris le “Rapport autrichien sur la nutrition” et nous avons regardé ce que l’on pouvait y lire sur le thème des céréales ou comment se présentait la consommation de céréales de Monsieur et Madame Autriche.

Le rapport autrichien sur la nutrition fournit des informations sur la situation alimentaire en Autriche. La collecte de données a lieu tous les cinq ans depuis 1998. Le dernier rapport sur la nutrition date de 2017. C’est le département de nutrition de l’université de Vienne qui a été chargé par le ministère fédéral de la Santé et des Femmes de rédiger le rapport sur la nutrition. La réalisation de la collecte de données est standardisée et assistée par ordinateur.

Le rapport sur la nutrition se concentre sur les hommes et les femmes autrichiens âgés de 18 à 64 ans. La participation étant volontaire, on pourrait remettre en question la pertinence du rapport autrichien sur la nutrition, compte tenu du nombre de personnes testées. En 2017, 2 129 personnes au total ont été examinées. En raison de la proportion déséquilibrée d’hommes

(782) et les femmes (1347), il y a eu un certain biais dans l’échantillon. Celle-ci a toutefois été corrigée par l’institut statistique autrichien.

Dans le rapport sur la nutrition en Autriche, outre les valeurs déterminées des vitamines, des minéraux des personnes testées, etc., la consommation des différents groupes d’aliments (comme les fruits/légumes, les produits laitiers, les céréales, etc.

Voyons maintenant ce qu’il en est de la consommation de céréales en Autriche :

Pour le groupe alimentaire des céréales et des pommes de terre, sources de glucides et de fibres, il est recommandé de consommer quatre portions de céréales, de pain, de pâtes, de riz ou de pommes de terre par jour. Une portion de ces aliments représente 50 à 70 g de pain ou de VolLe pain aux céréales, les pâtisseries représentent environ 50 à 70 g, les céréales ou les flocons de céréales 50 à 60 g et les pommes de terre environ 200 à 250 g. Les pâtes cuites représentent une portion de 200 à 250 g et le riz ou les céréales cuits de 150 à 180 g. Les femmes consomment entre 36 et 45 g de pommes de terre par jour, les hommes entre 57 et 73 g, ce qui correspond à environ un quart d’une portion. Les deux sexes consomment nettement plus de céréales, de produits céréaliers et de graines : les quantités varient entre 245 et 301 g pour les hommes et entre 177 et 201 g pour les femmes. Au total, cela correspond à environ trois portions”. [1]

On peut donc résumer en disant que trois portions de la quantité recommandée de céréales et de pommes de terre sont consommées au lieu de quatre, la consommation de céréales (produits) étant plus élevée que celle des pommes de terre.

Où est le grain plein ?

Si vous suivez nos articles de blog, vous savez que les céréales complètes jouent un rôle important pour nous. Le fait que tous les produits céréaliers à base de céréales complètes contiennent beaucoup de fibres, de vitamines, de minéraux, etc.

Les questions suivantes se posent : dans quelle mesure le rapport autrichien sur l’alimentation fait-il la distinction entre les produits à base de céréales complètes et les produits non complets ? Peut-on mettre tous les produits céréaliers dans le même panier ? Dans quel contexte une distinction serait-elle importante, voire nécessaire ?

Nous ne voulons en aucun cas juger ou dévaloriser le rapport autrichien sur la nutrition, mais simplement le remettre un peu en question.

C’est sur ces pistes de réflexion que nous clôturons notre article de blog d’aujourd’hui et vous souhaitons une bonne journée !

se gonfler

https://ernaehrungsbericht.univie.ac.at/fileadmin/user_upload/dep_ernaehrung/forschung/ernaehrungsberichte/erna_hrungsbericht2017_web_20171018.pdf

Contribution
Fibres alimentaires

Contribution :
Comparaison des teneurs en nutriments des produits céréaliers complets et non complets

https://www.getreidemuehle.com/de/weissmehl-vollkornmehl/

[1]https://ernaehrungsbericht.univie.ac.at/fileadmin/user_upload/dep_ernaehrung/forschung/ernaehrungsberichte/erna_hrungsbericht2017_web_20171018.pdf, page 44

C’était : Le rapport autrichien sur la nutrition : qu’en est-il de notre consommation de céréales?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier
Retour haut de page