Écouter son corps

Comme la plupart d’entre nous le savent probablement, il existe aujourd’hui une multitude de règles et de conseils en matière de nutrition. Et c’est en principe une bonne chose. En effet, ce n’est pas sans raison que nous avons des nutritionnistes et autres qui, par leurs recherches, apportent une contribution importante à notre bien-être général. Nous ne saurions pas, par exemple, que certains modes d’alimentation peuvent être néfastes pour la santé ou même contribuer à provoquer certaines maladies.

Mais il ne faut pas oublier que toutes les règles et les conseils en matière d’alimentation doivent tenir compte de la perception que l’on a de son propre corps. En effet, notre corps sait très bien de quoi ou de quelle quantité il a besoin à un moment donné. C’est pourquoi il est conseillé à chacun d’entre nous de faire confiance à son corps et de développer un sens de plus en plus aiguisé pour savoir, par exemple, si nous avons faim, si nous avons de l’appétit ou si nous avons simplement soif. Demandons-nous donc à nous-mêmes : Qu’est-ce qui est bon pour moi, qu’est-ce qui me fait du bien ? Qu’est-ce qui pourrait ne pas me faire du bien ? Écouter son corps

Des exemples de situations où le corps sait exactement ce dont il a besoin et où les règles alimentaires passent au second plan seraient : Une chaude journée d’été où l’envie de s’hydrater est particulièrement forte. Quelque chose de juteux et de légèrement sucré est exactement ce qu’il faut. De même, les jours et les semaines qui suivent Noël, où l’on a de nouveau plus envie de fruits et de légumes et moins de sucreries ou de graisses.

Mais ce n’est pas seulement ce que notre corps veut, il nous dit aussi combien il veut. Certes, la taille de nos portions est fortement influencée par des facteurs extérieurs, mais nous sommes les seuls à savoir quand nous sommes vraiment rassasiés. La sensation de satiété n’apparaît qu’au bout de 15 à 20 minutes environ. Ainsi, si l’on mange trop vite et que l’on se ressert, il se peut que l’on mange finalement trop. On peut éviter cela en mâchant bien et en mangeant lentement. Nous devrions donc arrêter de manger lorsque nous sommes rassasiés et ne pas nous forcer à avaler la dernière bouchée. Les restes peuvent être facilement conservés dans des boîtes et/ou au réfrigérateur.

A l’écoute de son corps ! Faisons confiance à nos sensations corporelles et apprenons à distinguer l’appétit de la faim et de la soif, ainsi qu’à veiller à consommer des quantités suffisantes. Bien entendu, nous ne devons pas laisser de côté les conseils nutritionnels qui ont fait l’objet d’études fréquentes et de longue date. Pour cela, nous vous avons mis 10 règles de la Société allemande de nutrition ICI un lien.

Et aussi sur le
Blog des moulins à céréales de Salzbourg
vous trouverez toujours des articles sur le thème de l’alimentation.

C’était : écouter son corps

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier
Retour haut de page