Berti a la fièvre de la pâtisserie – Linzeraugen (yeux de Linz) complets

Comme vous l’avez peut-être deviné, moi – votre Berti – je suis très occupé à faire des biscuits de Noël. En effet, Noël approche à grands pas et comme je suis déjà dans l’esprit de Noël et que je ne me lasse pas des biscuits complets, je me retrouve très souvent dans ma cuisine de souris. La plupart du temps, je mets de la musique de Noël en plus.

Et cette fois-ci, je vous propose une recette d’yeux de Linz. Et comme ma tanière de souris se trouve près des moulins à céréales de Salzbourg, j’utilise de préférence de la farine complète fraîchement moulue.

Ingrédients

  • 350g de farine complète (j’ai utilisé de la farine d’épeautre, mais de la farine de blé complète conviendrait bien sûr aussi)
  • 230g de beurre
  • 1 jaune d’œuf
  • 120g de sucre en poudre
  • 1 paquet de sucre vanillé
  • Confiture (ici, j’avais encore un pot de confiture de fraises, mais vous pouvez en prendre une de votre choix : abricot, groseille, quetsche, …)

préparation

Pour la préparation, tu mélanges tous les ingrédients (sauf la confiture) et tu les malaxes jusqu’à obtenir une pâte qui doit ensuite être mise au frais pendant deux heures.

Après le temps d’attente, saupoudrez votre plan de travail de farine et préchauffez le four à 180°. En outre, prépare une plaque de cuisson que tu recouvres de papier sulfurisé.

Maintenant, abaissez la pâte (pas trop finement pour ne pas casser les biscuits plus tard) et découpez les yeux de Linz. La moitié avec un emporte-pièce rond et l’autre moitié également avec un emporte-pièce rond, mais avec un autre petit trou au milieu. Pour le trou, vous pouvez utiliser non seulement une forme ronde, mais aussi des petits cœurs ou des étoiles, comme je l’ai fait.

Placez les biscuits sur la plaque de cuisson et faites-les cuire pendant environ 12 minutes.

Lorsque les biscuits ont un peu refroidi, étale de la confiture sur le côté non perforé et appuie délicatement l’autre moitié (avec le trou) dessus. Saupoudrer les yeux de Linz terminés de sucre glace. Prêt !

Et maintenant, c’est à vous de jouer ! Je vous souhaite beaucoup de plaisir à cuisiner et une bonne réussite ! Et n’hésitez pas à me faire savoir comment vous vous en êtes sortis.

Salutations cordiales, le Berti

P.S. Connaissez-vous déjà le maître des flocons de Salzbourg ? Les flocons frais sont quelque chose de sain et ont bon goût ( : Venez donc jeter un coup d’œil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier
Retour haut de page